Dispositifs familles et personnes vulnérables

L’animation des dispositifs Familles et la protection des personnes vulnérables

 

L’Etat dans le cadre de sa politique sociale, accompagne aux travers de nombreux dispositifs l’ensemble des familles qui connaissent des difficultés dans l’exercice de leur parentalité ou dans l’éducation de leurs enfants

 En finançant des actions telles que la médiation familiale, le conseil conjugal ou encore les réseaux d’écoute d’appui et d’accompagnement à la parentalité (REAAP), en lien avec la CAF

l’Etat par la mobilisation du monde associatif aide les parents dans leur rôle éducatif et leur vient en appui lorsqu’ils rencontrent des difficultés avec leurs enfants.

 Le service pilote et anime la mise en œuvre de la loi du 5 mars 2007 réformant la protection juridique des majeurs (sauvegarde de justice, curatelles, tutelles) et il accompagne dans cette mise en œuvre l’ensemble des acteurs. Il autorise, habilite ou agrée les opérateurs et finance les services tutélaires ou personnes physiques mandataires judiciaires à la protection des majeurs. A ce titre, il a une mission d’évaluation et de contrôle de l’activité tutélaire.

 En tant que représentant du Préfet, le service solidarité et territoires exerce l’autorité parentale avec l’aide du conseil de famille sur les enfants pupilles de l’Etat, mineurs confiés au service de l’Aide Sociale à l’Enfance du Conseil Général.

 Le service assure également le secrétariat de la Commission Départementale d’Aide Sociale qui instruit les recours en matière de contentieux de l’ACS (aide à la complémentaire santé) aide sociale générale et CMUCouverture maladie universelle.